2. LA SPIRITUALITÉ VINCENTIENNE, LA VOCATION

2.1 L'amour en union avec le Christ

Les Vincentiens, convaincus de la vérité de ce qui a été annoncé par l’Apôtre saint Paul, désirent imiter le Christ. Ils espèrent qu’un jour ce ne soit plus eux qui aiment, mais le Christ qui aime à travers eux - (« je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Car ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu » - Galates 2,20) - et que dès maintenant, dans l’attention qu’ils portent aux pauvres, ceux-ci puissent entrevoir une lueur de l’Amour infini de Dieu à l’égard des hommes.

2.2 Cheminons ensemble vers la sanctification

Les Vincentiens sont appelés à cheminer ensemble vers la sainteté, parce que la vraie sainteté est l’aspiration à l’union en amour avec le Christ, ce qui représente l’essence de leur vocation et la source de leur inspiration. Ils aspirent à brûler dans l’amour de Dieu comme l’enseigna Jésus-Christ, et à approfondir leur propre foi et leur fidélité. Les Vincentiens sont conscients de leurs propres faiblesses et de leur vulnérabilité, comme de la nécessité de la grâce de Dieu. Ils recherchent Sa gloire et non la leur. Leur idéal est d’aider à soulager la souffrance seulement par amour, sans penser à aucune récompense ni à aucun avantage pour eux-mêmes.
Ils se rapprochent de Dieu, en Le servant à travers le pauvre et à travers eux-mêmes. Ils grandissent se rapprochant encore plus de la perfection dans l’amour, en exprimant un amour compatissant et tendre envers le pauvre, et les uns envers les autres.

C’est pourquoi leur chemin vers la sainteté se fait principalement :

  • En rendant visite et en se dévouant personnellement aux pauvres, dont la foi et le courage apprennent aux  Vincentiens comment vivre. Les Vincentiens assument les besoins des pauvres comme les leurs.

  • En participant aux réunions des Conférences ou des Conseils, où la spiritualité partagée et fraternelle doit être source d’inspiration.

  • En encourageant la vie de prière et de réflexion, individuelle et communautaire, qu’ils partagent avec leurs confrères. Réfléchir sur leurs expériences vincentiennes vécues au contact de ceux qui souffrent leur apporte un enrichissement spirituel, une meilleure connaissance d’eux-mêmes et des autres, en mettant en exergue l’idée de la bonté de Dieu.

  • En transformant leur préoccupation en action et leur compassion en amour pratique et effectif. Le chemin qu’ils font ensemble vers la sainteté portera d’autant plus ses fruits, si la vie intime des membres se vit dans la prière, dans la méditation des Saintes Écritures et d’autres textes enrichissants, dans la pratique de l’Eucharistie, dans la dévotion à la Vierge Marie sous la protection de Laquelle les Vincentiens sont depuis nos origines, et dans la connaissance et le respect de l’enseignement de l’Église.

« Le Seigneur avait faim, il avait soif, il était assoiffé, malade, étranger et en prison, et il a été secouru par certains, mais pas par d’autres. Cette vraie rencontre avec le Christ est source de salut, un salut qui doit être annoncé et apporté à tous. »

Pape François, 14 janvier 2018, Basilique Vaticane.

2.3 La prière en union avec le Christ

Au sein de toutes les Conférences du monde et dans leur vie personnelle, les Vincentiens élèvent leurs prières à Dieu, en souhaitant s’unir à la prière du Christ et de l’Église pour leurs confrères et pour les pauvres qui sont leurs « maîtres » et dont ils désirent partager la souffrance.

« Nous ne pouvons pas devenir des chrétiens amidonnés qui parlent de théologie en prenant tranquillement leur thé. Nous devons aller chercher ceux qui sont la chair du Christ, à savoir les pauvres ».

Pape François, 18 mai 2013, veillée de prière avec les mouvements ecclésiaux.

2.4 La spiritualité du bienheureux Frédéric Ozanam

La spiritualité d’un des fondateurs de notre Société, le bienheureux Frédéric Ozanam, inspire profondément les Vincentiens.

  • Il milita pour le renouveau de la foi universelle en Jésus-Christ, et il œuvra en harmonie avec l’élan civilisateur émanant des enseignements de l’Église à travers les temps ;

  • Il rêva d’établir un réseau de charité et de justice sociale qui enserrerait le monde entier;

  • Il s’est lui-même sanctifié, comme laïc, en vivant pleinement l’Évangile dans tous les aspects de sa vie, notamment dans son combat pour la vérité, la démocratie et l’éducation.

« Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu ». Ceux qui, quotidiennement, patiemment, cherchent à semer la paix, sont des artisans de paix, de réconciliation. Ils sont heureux, parce qu’ils sont les vrais enfants de notre Père du Ciel, qui sème toujours et uniquement la paix. »

Pape François, 1er novembre 2015, Cimetière du Verano à Rome.

2.5.1 Vertus essentielles

Le Vincentien cherche à imiter saint Vincent dans les cinq vertus qui sont l’essence d’un authentique amour et du respect envers les plus défavorisés :

La simplicité – franchise, intégrité, sincérité.
L’humilité – acceptation de la vérité, tant en ce qui concerne leurs faiblesses que leurs dons, leurs talents et leur charisme, sachant que c’est Dieu seul qui leur a tout donné pour le bénéfice des autres et que, sans Sa Grâce, ils ne peuvent rien réaliser de valable ni de durable.
La douceur – constante amabilité et inlassable bienveillance, qui incluent également la patience dans les relations avec autrui.
Le désintéressement – renoncement de soi-même. Par une vie de sacrifice, les membres offrent leur temps, leurs biens, leurs dons et leur personne, dans un esprit de générosité.
Le zèle – passion pour le plein épanouissement des hommes et pour l’accomplissement de leur bonheur éternel.

2.5 Spiritualité de saint Vincent

La Société étant placée par les fondateurs sous le patronage de saint Vincent de Paul, ses membres suivent son exemple et s’inspirent de sa spiritualité, qui façonne leur pensée, leur ligne de conduite et leur manière de s’adresser aux autres. Les éléments clés de la spiritualité de saint Vincent sont, pour les Vincentiens :

  • Aimer Dieu, notre Père, à la sueur de notre front et à la force de nos bras.

  • Voir le Christ dans les pauvres et les pauvres dans le Christ.

  • Partager l’amour « affectif » et « libérateur » du Christ, l’Évangélisateur et le Serviteur des pauvres

  • Être réceptif à l’inspiration de l’Esprit Saint.

« N’ayons pas peur des engagements définitifs, des engagements qui impliquent et concernent toute la vie. »
Pape François, 4 mai 2013, prière du chapelet, Basilique Sainte-Marie-Majeure.

2.6 Une vocation pour chaque moment de notre vie

La vocation vincentienne touche tous les aspects de la vie quotidienne des membres, les rendant plus attentifs et plus sensibles dans leur cadre familial, professionnel et social. Les Vincentiens sont disponibles pour les activités au sein des Conférences, après avoir rempli leurs devoirs professionnels et familiaux.

poisson_SSVP.png
  • Blanc RSS Icon
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône

©2020 par la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Illustrations : Sean O'Brien