7. RELATIONS AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE
ŒUVRER POUR LA JUSTICE

7.1 La Société apporte une aide immédiate mais recherche également des solutions à moyen et long terme

La Société cherche non seulement à soulager la misère, mais aussi à identifier les structures injustes qui en sont la cause. Les Vincentiens s’engagent à identifier les causes de la pauvreté et à contribuer à leur élimination. Dans toutes leurs actions de charité, il doit exister une recherche de la justice. Dans la lutte pour la justice, les Vincentiens doivent tenir compte des exigences de la charité.

7.3 Vision du futur

Bien au-delà de l’avenir immédiat, la Société se sent impliquée dans le développement durable et la protection de l’environnement pour le bien-être des générations futures.

« Nous les chrétiens, avec les autres religions monothéistes, nous croyons que l’Univers provient d’une décision d’amour du Créateur, qui permet à l’homme de se servir, avec respect, de la création pour le bien de ses semblables et pour la gloire du Créateur. »
Pape François, 25 septembre 2015, à l’ONU New York.

7.2 Une vision de la civilisation d'amour

Affirmant la dignité et la valeur de l’homme, reflet de Dieu, et identifiant le visage du Christ dans celui des exclus, les Vincentiens rêvent d’un monde plus juste dans lequel seraient mieux reconnus les droits, les responsabilités et le développement de tout un chacun. Citoyens du même monde, attentifs à la voix de l’Église, les Vincentiens sont appelés à participer à la création d’un ordre social plus juste et plus équitable, conduisant à une « culture de la vie » et à une « civilisation de l’amour ». De cette manière, la Société est associée à la mission évangélisatrice de l’Église, par son témoignage visible en actions et en paroles.

« Retenons-nous la foi pour nous, comme un compte en banque, ou savons-nous la partager par le témoignage, l’accueil et l’ouverture aux autres ? »
Pape François, 27 octobre 2013, messe du pèlerinage des familles.

7.4 La méthode vincentienne pour aborder la justice sociale d'un côté pratique

L’approche particulière des Vincentiens sur les questions de justice consiste à les traiter et à en discuter en se mettant à la place de ceux qu’ils visitent et qui sont dans le besoin.

7.5 La voix des sans-voix

La Société aide les pauvres et les démunis à s’exprimer par eux-mêmes et, le cas échéant, doit se faire la voix des sans-voix.

« Le Fils de Dieu a su ce que c’est que de commencer la vie sans un toit. Ce sont des questions qu’il nous ferait du bien de nous poser tous : Pourquoi ces frères sont-ils sans foyer, pourquoi ces frères n’ont-ils pas un toit ? »
Pape François, 24 septembre 2015, Washington.

7.6 Face aux structures qui peuvent conduire au péché

Lorsque l’injustice, l’inégalité, la pauvreté ou l’exclusion résultent de structures sociales, économiques ou politiques injustes, ou de législations insuffisantes ou mal pensées, la Société, pour sa part, se doit, toujours de manière charitable, de parler clairement et franchement sur cet état de choses afin d’apporter et de réclamer des améliorations.

« Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux. »
Pape François, 28 juillet 2013, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.

7.7 S'efforcer de changer les attitudes

Les Vincentiens s’opposent à toutes sortes de discriminations et s’efforcent de surmonter les réflexes de peur, d’égoïsme, et de mépris envers ceux qui sont faibles ou différents, et qui sont gravement atteints dans leur dignité. Ils tendent à adopter une attitude nouvelle comportant respect et bienveillance envers le prochain, et à reconnaître et protéger le droit de chacun à forger son propre destin. La Société encourage la compréhension, la coopération et l’amour mutuels entre les personnes de cultures, de religions, d’origines ethniques et de groupes sociaux différents, contribuant ainsi à la paix et à l’unité des peuples.

« Les paroles peuvent jeter des ponts entre les personnes et les familles, les groupes sociaux et les peuples, que ce soit dans le domaine physique ou dans le domaine numérique. La parole du chrétien (…) se propose de faire grandir la communion. »
Pape François, Message de la Journée mondiale des communications sociales 2016.

7.8 De l'indépendance politique de la Société

La Société ne s’identifie avec aucun parti politique et opte toujours pour une attitude excluant toute violence. Il est bon que certains confrères répondent à leur vocation politique et s’y engagent pleinement de telle sorte qu’ils apportent les valeurs chrétiennes à la politique. On exigera, toujours avec charité, aux confrères ayant des fonctions politiques de n’accepter aucune fonction de représentation au service de la Société durant cette période.

7.9 Travailler en communauté

La Société ne doit pas travailler uniquement avec des personnes seules dans le besoin, mais aussi avec des familles et des communautés. Il est nécessaire de promouvoir, au sein de communautés locales déshéritées, un sens de la responsabilité et une solidarité favorisant un mieux-être économique, social et environnemental, sans jamais perdre de vue la priorité du contact de personne à personne avec ceux qui souffrent.

poisson_SSVP.png
  • Blanc RSS Icon
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône

©2020 par la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Illustrations : Sean O'Brien